Plomberie et bail locatif

Dégâts des eaux? Qui paye les problèmes de plomberie? Le propriétaire ou le locataire?

Les relations entre un propriétaire et un locataire peuvent vite s’envenimer quand il s’agit d’argent.

Il faut bien distinguer les devoirs du locataire et du propriétaire; en effet tous les travaux de plomberie ne sont pas à charge du bailleur:

1° obligations du locataire: il doit nettoyer les éléments de plomberie (siphon, robinet,...) et faire l’entretien de la chaudière chaque année. 

Seront aussi à sa charge: - le remplacement des joints, 

                                      - Si la panne de plomberie vient à cause d’une détérioration commise  ou d’une mauvaise utilisation, 

                                      - si la tuyauterie est bouchée à cause de sa négligence,...

2° obligations du propriétaire: au niveau légal, le propriétaire doit payer lorsque l’intervention d’un plombier professionnel est dû à l’usure de la plomberie, sa vétusté dont l’origine n’est pas l’usage du locataire. Si il y a une anomalie de construction ou une inondation, ce sera aussi à sa charge.

Si vous avez de gros problèmes de plomberie, contactez votre propriétaire: téléphoniquement ou par courrier, vous avez le devoir en tant que locataire d’informer le bailleur. En effet, le propriétaire peut alors prendre le plombier professionnel qui lui convient. (Tarifs par exemple)

Si vous souhaitez faire les travaux sans accord de votre bailleur, vous devrez malheureusement les payer de votre poche! Et vous risquez de vous créer des problèmes avec votre propriétaire.

 

Que faire en cas de litige?

Le locataire ne doit pas stopper de payer son loyer sous prétexte qu’il a payé des travaux de plomberie qu’il estime à charge de son bailleur.

Il vaut mieux essayer de discuter et de trouver une solution à l’amiable, prendre un négociateur peut permettre de mettre les choses à plat au niveau légal. 

Si le propriétaire estime que les réparations de plomberie incombaient au locataire, il pourra retenir une part de la garantie locative sur base des factures. Si le montant des travaux dépasse cette somme, il pourra porter l’affaire devant les tribunaux afin de trancher sur les indemnités ou les dommages engendrés.